Mazette et Cantgetno – ACTE XIV

 

Cette peur, Badiou l’analyse sous deux formes incarnées par la droite d’un côté et la gauche de l’autre. La première caractérise selon lui des gens qui « dominateurs et privilégiés, sentent que ces privilèges sont relatifs et menacés », et qui manient la peur des étrangers, des banlieues, etc. et créent chez d’autres, dominés et non privilégiés, « le désir d’avoir un maître qui vous protège, fût-ce en vous opprimant et paupérisant plus encore ». La seconde – de gauche – est définie comme réactive : elle est « la peur que la première peur évoque, pour autant qu’elle convoque un type de maître, le flic agité, que le petit-bourgeois socialiste ne connaît pas et n’apprécie pas ».

Un blogueur.

 

Acte XIV ! On ne s’en lasse pas, à Mazères et ailleurs ! Dans la bonne humeur, cela va de soi…

 

Cliquez sur l’image pour télécharger le quatorzième acte de MAZETTE ET CANTGETNO.

louis_marette_aeroport

 

La vache s’appelle Rosette. Tout le monde sait que la rosette, c’est du cochon…

La semaine prochaine, Louis Marette apparaîtra bien sûr en vigie-pirate pour illustrer le dernier acte de cette troisième et avant-dernière partie de la tétralogie « Mazette et Cantgetno ». Ça promet…

 

Publicités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s