Mazette et Cantgetno – ACTE XV

 

Ça y est ! C’est parti ! Louis Marette, maire de Mazères, se lance dans la campagne pour les prochaines élections municipales. Mazères a des allures du Pédonzigue du préfet Rabiniaux*. J’en veux pour preuve cette « série » de trois « dépêches » parues depuis le début de l’année dans la Dépêche du Midi et d’ailleurs :

La commune a su résister à la crise

Echange de vœux municipaux à la mairie

Louis Marette aux municipales

Tout y est : bilan régalien, fayotage ancillaire et déclaration dramatique (les théories de Goebbels en action). Du tout cru à cuisiner. Et on ne va pas s’en priver. Il faut dire que Louis Marette est très présent sur le Web grâce à notre quotidien régional. Bien sûr, depuis peu, l’image qu’il essaie (maladroitement) de se forger avec l’aide de Google est plutôt mise à mal par nos interventions musclées… intellectuellement, car nous ne sommes pas de ceux qui usent de la botte et du képi sous l’égide de ce petit marrant de Ciotti, maître à penser de Louis Marette qui d’ailleurs en profite pour ne pas penser. Soupçonné dans Ariège-News de préférer Hitler à la démocratie, à une époque où il aurait plutôt choisi le biberon (tiens… comme aujourd’hui…), ce monarchiste électif (et non pas nazi) participe à l’image dégradée, mais hilarante, de la France prise au piège de la modernité et la jeunesse. Voter pour un larbin inculte (définition du salaud sartrien, faut-il le répéter ?) n’est sans doute pas un pari sur l’avenir, mais qui s’y opposera… ? On se demande… et on est aux aguets, prêts à relater tout cela dans une espèce de troisième mi-temps (après la série de nos articles et notre tétralogie théâtrale), mais sans l’alcool, les courbettes et les violences produites par cet étrange spécimen du genre Cave (qualificatif que nous mettons finalement à la place de Salaud puisque la justice n’y voit pas d’inconvénient). Le lecteur dispose ainsi :

1º) Du livre intitulé Mazères contre Louis Marette, à télécharger [ICI] (100.000 mots et 80 illustrations comiques) ;

2º) De la fable Mazette et Cantgetno, à télécharger [ICI] (20 actes en cours de publication avec autant d’illustrations comiques) ;

3º) Et bientôt, de la relation complète et circonstanciée de la campagne électorale désormais en marche que nous intitulerons : Les huniers, on verra pourquoi…

Mais pour l’heure, achevons de publier notre Tétralogie. Voici le quinzième et dernier acte de la troisième partie, ce qui laisse toute la place à une quatrième.

Cliquez sur l’image pour lire l’acte XV de Mazette et Cantgetno.

louis_marette_mouchard

Roger Rabiniaux – L’honneur de Pédonzigue – « …roman de la médiocrité, fresque de la bêtise et de la vanité » écrit Éric Dussert à ce propos

 

Publicités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s