Mazette et Cantgetno – Entracte – L’honneur au clou

 

Petits de taille, rogatons de la scène politique nationale, rapetassés jusqu’à l’outrage fait au regard médiatique, ils n’en sont pas moins bouffis d’orgueil et de quérulence même quelquefois. Le premier, maire de Pamiers, au cœur de la Basse-Ariège, se paie des autopromotions de prix : goudronnage du « parvis » de la mairie pour accueillir Sarkozy en mal de chèques, plaquette couleur et DVD vantant des mérites qui cachent une forêt d’outrecuidances, achat d’une vache pour la donner à manger aux enfants du canton, etc. L’autre (asinus asinum fricat), beaucoup moins argenté et pas prêt d’être doré malgré une existence passée à courir après les blasons, s’éclate dans la Dépêche du Midi sans mesurer la portée opportune de sa bêtise quelquefois qualifiée de « hitlérienne » par la Presse locale. Le tout souvent sous la plume, si on peut appeler ça une plume, d’un « journaliste » habitué à toucher au lard et au cochon en guise d’équipage. Maître et larbin sur la scène « politique », ce sont de précieux personnages dignes de figurer dans l’épopée de la France contemporaine réduite à un « timbre poste » moins faulknérien que nécessairement drolatique.

Voici une autre contribution à la fresque mazérienne qui est désormais entrée dans la légende !

Cliquez sur l’image pour lire la troisième partie (actes XI à XV en un seul volume) de MAZETTE ET CANTGETNO.

Louis-Marette_III

La quatrième et dernière partie sera publiée à partir du 18 février prochain, 5 autres actes pour achever la parodie municipale vue non pas par ses employés, qui ont plutôt intérêt à ne pas s’en mêler ni l’applaudir, alors qu’ils sont les mieux renseignés… mais par quelques esprits amusés par le spectacle « de la médiocrité » et peignant, dans la joie et la bonne humeur, ab ovo mais jamais ab irato, cette « fresque de la bêtise et de la vanité. » : MAZETTE ET CANTGETNO, comédie en 20 actes et bien plus de chansons. En attendant, bien sûr, l’épopée romanesque in progress : Les huniers.

 

Publicités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s