Louis Marette le vilain citoyen

 

«La cérémonie de citoyenneté n’est pas un caprice du maire. Elle est prévue par un décret du 8 février 2007 qui permet au maire de rencontrer tous les jeunes de 18 ans nouvellement inscrits sur les listes électorales de sa commune et, entre le 1er mars et le 31 mai de chaque année, en dehors des périodes de campagne électorale, de leur remettre leur première carte d’électeur.»

Ainsi s’exprimait récemment Louis Marette, maire de Mazères, à propos d’une pitrerie en effet « prévue », mais parfaitement idiote et en complet décalage avec notre époque.

Selon l’idiosyncrasie de chacun, on estimera que le « succès » de cette représentation archaïque et presque honteuse était « au rendez-vous » ou qu’au contraire, moins du tiers des jeunes convoqués ou invités ayant répondu à cet appel en phase avec les pratiques obsolètes du maître : Général, nous voilà ! on ne peut pas raisonnablement dire que le rendez-vous n’avait pas un goût de lapin.

Louis Marette eût sans doute choisi le principe de la convocation si, par bonheur, les larbins de son espèce n’étaient limités dans leur action infectieuse par des principes encore en vigueur.

Mais la question n’est pas là…

Car le sommet de l’imbécillité croissante de ce représentant de l’autorité de l’État ne s’arrête pas là. En effet, en se livrant à cette mascarade de démocratie républicaine, et tout décoré de ses attributs de vestale quelque peu crottée par une existence somme toute aussi peu exemplaire que possible, cet inculte se contente d’appliquer un décret. Mais ce cave redondant n’en reste jamais là. Il en rajoute. Et qu’a-t-il bien voulu rajouter à son exhibition impudique ? Rien moins que les pédales de son équipée : la présidente du TGI de Foix, Michelle Salvan, qui aime les médailles et les discours ronflants, et le préfet du département, Salvador Pérez, Croix du Pied, qui prétend faire son devoir quand il ordonne à la troupe de tirer sur de sympathiques manifestants venus là pour dénoncer pacifiquement les pitreries de cet autre cave de la politique locale, à savoir André Trigano surpris, encore une fois, en pleine cure de désintoxication.

Et bien, Loulou la Viole, puisque Salvan et Pérez ont décliné une invitation avec des arguments de soutiers élevés au rang d’officiers, une simple manipulation graphique te les rendra. Tu n’y as pas pensé ? Tu ne savais pas, ignare, que c’est possible dès lors qu’on s’exprime dans les médias heureusement considérés par la Cour de cassation ? Eh oui, il y a des magistrats efficaces en France. Pour les préfets, je n’ sais pas… mais il y a au moins un maire de France qui se ridiculise régulièrement dans la Presse locale, atteignant du même coup l’image de sa commune pour la coller au mur des bonnes satires dont la France est maîtresse et gourmande, comme tout le monde le sait !

louis_marette_general

 

Publicités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s