L’Union Sacrée Ariégoise est née et bien née* !

 

« Tous se sont également réjouis que la sécurité des pompiers tienne une place très importante dans le 4 x 4, » écrit la Dépêche du Midi pour fêter la dotation faite aux pompiers de Saverdun. Qu’est-ce que cela veut dire ? On se demande…

Quoiqu’il en soit, Louis Marette est sorti petit sur la photo. C’est ce qui lui arrive quand il n’en sort pas avec des airs de lendemain de fête ou de sortie de route. Il a besoin d’un coaching… Depuis que la Justice locale veut se substituer aux arrêts de la Cour européenne et même aux connaissances universelles, il ne se sent pas bien. Il se demande enfin pourquoi le pétainisme n’est plus une insulte et vient d’apprendre que Jean-Paul Sartre a vraiment existé. Il est devenu presque aussi intelligent que ses juges.

Lors de son passage à Mazères, Jean-Pierre Bel a confirmé qu’André Trigano « a toujours été aux côtés de Louis Marette », une manière comme une autre de souligner le lien de domesticité qui retient le Cave aux chevilles du Dabe. Cette précaution oratoire prise, il ne lui restait plus qu’à saluer le rôle éminent de Trigano, qu’il faut, à l’écouter, limiter cependant à la Basse-Ariège, car sur tout le reste du territoire départemental, c’est Augustin Bonrepaux, dit Tintin, qui règne sans partage. Et comme celui-ci a de sérieux ennuis avec la Justice, on se doute que des accords de principe ont vu le jour, sans toutefois s’exposer clairement à la lumière.

C’est dans cette ombre pythienne que nous avons (nous étions plusieurs) aperçu le projet d’affiche électorale d’une nouvelle formation politique bien décidée à prendre le pouvoir pour ne plus le lâcher. Mais, usant d’un révélateur à l’ancienne mode des images argentiques, les visages nous ont parus familiers et, laissant notre imagination se charger librement de nous en révéler les propriétaires, une familiarité encore plus grande nous a inspiré de les donner à ce jour qui, comme il en est des vampires de la mythologie moderne, au lieu de faire la lumière sur ces visages pour les éclairer, en force au contraire la grimace et renforce leur caractère… ambivalent — restons courtois, car les termes de « salaud » et de « pétainiste », s’il ne peuvent en rien constituer des insultes, n’en sont pas moins perçus comme des commentaires désobligeants. Style de commentaires dont nous nous privons chaque fois que Louis Marette se montre en bonne compagnie. La preuve.

louis_marette_pompier

 

* …ou alors elle existait déjà…

 

Publicités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s