Louis Marette a la frite ni de droite ni de gauche !

 


louis_marette_ariege

Le bruit a couru un peu vite que se faire prendre, le mot n’est pas trop fort, en photo avec Louis Marette, maire de Mazères, c’était aussi prendre, mot encore plus fort, le risque de passer pour un con. Il y en a toujours qui ne comprennent rien !

En réalité, figurer (ah ! quel mot convenable !) sur la même photo que Louis Marette, c’est surtout se marrer un bon coup. Voici comment les choses se sont passées (et que Jean-Philippe Cros, de la Dépêche du Midi, soit assuré que nous avons puisé aux meilleures sources) :

L’ordre est arrivé sur le bureau de Salvador (Sanchez ou Gonzalez, je ne sais plus s’il est assis ou debout…) : « Allez de ce pas à la nouvelle mairie de Saint-Quirc pour la baptiser. » Et en même temps que l’ordre, Louis Marette entre dans le bureau de Salva.

— Salva ! Je t’invite à venir baptiser la mairie de Saint-Quirc avec moi que je suis le conseiller général que j’ai la légion d’honneur que j’ai retrouvé la friteuse preuve que je suis pas plus con qu’un autre…

— Et que non ! répond vertement ledit Salva. J’ai pas envie de me faire prendre (on voit d’où vient cet usage exagéré de ce mot – note du rédacteur) que toi ! J’ai pas envie de passer pour un con !

— Mais sans toi et sans Michou, je suis plus rien ! De quoi je vais avoir l’air ?

— Tu auras comme d’habitude l’air d’un con uniquement parce que MCM refait les photos avec la complicité active de la Dépêche du Midi !

Là-dessus, Marette s’effondre. Et Salva, qui a bon cœur, a une idée.

— On a le sous-préfet, si tu veux… propose-t-il.

— Il a la médaille ?

— Il l’aura.

— Ils ont une sous-présidente au TGI ?

— Tu es comme Trigano : Tu vas devoir te contenter de sous ?

— Dessous quoi ?

— Laisse béton… Allo ? Jean-Pierre ? C’est Salva ? Tu peux venir ? Tu n’as rien à faire ce matin ? Tu veux faire ? Alors viens ?

Et Jean-Pierre Gillery, qui sous-préfète à Pamiers sous l’aile d’André Trigano, entre dans le bureau. Il s’écrie :

— Ah ! Non ! Pas lui ! Je veux pas figurer (on avance – note du rédacteur) sur la même photo que ce milicien de la friteuse ! On me la fera pas !

Salva se dresse. Il connaît son devoir. Il l’a déjà prouvé en protégeant André Trigano et son copain le pétainiste Sarkozy des vilaines intentions de manifestants armés jusqu’aux dents.

— Tu iras ! Et puis c’est tout !

Et Jean-Pierre y va. C’est lui qui a eu l’idée de masquer Louis Marette. Il était sûr qu’on ne le reconnaîtrait pas. Pas même la « nombreuse population » venue assister à la cérémonie comme le précise la Dépêche qui ne la prend jamais en photo parce qu’elle n’est pas venue en nombre suffisant pour qu’elle ait l’air d’une population. Ils étaient trois à se marrer. Et Salvador aussi s’est bien marré, mais l’histoire ne dit pas avec qui…

Quant à Louis Marette, il s’est montré un ardent et vibrant défenseur de la commune, qui pour lui serait menacée aussi bien par la gauche que par la droite, «alors qu’elle est l’échelon de base indispensable et que le maire reste encore l’élu le plus aimé de nos concitoyens». Propos corroborés par Alain Duran, pour qui «la commune doit rester cet échelon de proximité qui facilite la cohésion sociale», mais aussi par le représentant de l’État, pour lequel «tous les actes forts de l’existence passent par la mairie» – écrit la Dépêche sous le titre : Louis Marette a la frite !

La Dépêche du Midi aime bien se foutre de la gueule de Louis Marette et elle le fait avec beaucoup plus de sens pratique que MCM, il faut bien le reconnaître. Tellement pratique que Louis Marette ne se rend même pas compte que c’est dans la Dépêche qu’il passe pour un con. Dans MCM, il ne passe pas : il reste.

 

Publicités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s