Dominique nique nique

 

mazeres_blason2

La scène est à Mazères.

On reconnaît des parachutistes du 1er RCP de Pamiers.

Et des curés. Un troisième s’est prudemment planqué avant le déclenchement de l’obturateur.

Compte tenu de l’engagement du 1er RCP au Mali, on pourrait croire qu’on est en train de célébrer la mort d’un de ses soldats.

Pas du tout ! Explication :

À Mazères, l’armée et l’église refont surface. Sous la houlette du maire, de ses sbires et de ses maîtres.

Il faut dire que l’atmosphère y est particulièrement réactionnaire.

[Lire la suite dans la RAL,M…]

 

ralm

La revue littéraire de Mazères

 

Publicités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s