Les Huniers – Chapitre 4 ! Louis Marette et les comptes… à vomir.

 

DANS LA RAL,M
La revue littéraire de Mazères.

 


louis_marette_trigano

— C’est un long chapitre !

— Pas plus long qu’un Simenon…

— On dit que c’est le dernier…

— Non. Il sera suivi d’un épilogue.

— Quelle aventure !

Où il est question de ces procès que l’on fait en France à la liberté d’expression

Il en est du rêve, celui qui arrive sans crier gare au cours de ce moment de l’existence que nous appelons sommeil faute d’en savoir plus sur la nature du phénomène, particularité que le sommeil partage avec bien d’autres fragments de la méconnaissance réduite au statut de l’inconnu, voire du bizarre, car rien n’est plus déconcertant, et en même temps source de crainte et de hantise, que ce qui, par on ne sait quel décret, ne montre que les apparences de l’inexplicable, comme de toute réalité qu’on peut observer de l’extérieur quand la curiosité approche, non sans intention de s’y retrouver, le corps même de l’autre qui dort à poings fermés, agitant les signes de son activité cérébrale par le biais de capteurs plus ou moins conçus pour l’exploration, mais qui menace de se réveiller à la moindre sollicitation, menace qu’il met à exécution si l’occasion lui en est donnée, comme il arriva ce matin à Ginés de Pasamonte, lequel, s’il ne dormait pas aussi profondément, n’en était pas moins plongé dans l’énigme des faits soumis à lui par le chaos peut-être organisé de ses connexions avec un autre monde qui n’eût rien de commun avec celui-ci, du moins si l’on s’en tient à ce qu’on en retire pour donner au temps perdu un sens qu’il ne retrouve évidemment pas, mais qu’on ne risque désormais plus d’égarer à nouveau aussi bêtement.

[Lire…]

Publicités

Sirventès écrit dans la fosse d’aisance dite du Petit Robert à Foix

 

marette_hunier

 

Le Chapitre III des Huniers est en ligne!

Jean-Philippe Cros, servant de La Dépêche du Midi sur nos terres, appréciera peut-être, en fin connaisseur de nos traditions (auxquelles il nous fera le plaisir de retrancher une prétendue habitude de bénir les chiens au goupillon), cette relation fidèle d’un procès qu’il eut le malheur de réduire à quelques noms d’oiseaux, lesquels il n’osa pas même citer tant la Presse le presse. Certes, la satire pousse le bouchon aussi loin que la courtoisie et la mesure, deux qualités héritées de nos ancêtres, autorisent le bateleur*, situé au bas de l’échelle avec son voisin l’oussaillè, à s’en prendre ouvertement
aux autorités des croisés dont Louis Marette, maire de Mazères, est un mauvais exemple.

Voci donc le troisième chapitre des Huniers, à lire dans la seule revue littéraire de Mazères, la bien nommée RAL,M :

[CLIQUEZ ICI POUR LIRE…]

* Selon Louis Anglade, et le dernier troubadour, Guiraut Riquier « Il y aura désormais quatre catégories dans le monde de ceux qui écrivent des poésies ou qui en vivent : au plus bas degré sont les bateleurs qui mènent une vie honteuse ; un seul nom leur convient, celui qu’ils ont en Lombardie, «bouffons».
La classe suivante comprendra les vrais jongleurs ; ceux-là  ont du savoir-vivre, leur courtoisie et leur talent délicat leur permettent de fréquenter les grands ; ils mettront la joie dans leur société, en jouant des instruments, en récitant contes et nouvelles.
Le nom de troubadour sera réservé à  ceux qui «trouvent danses, chansons et ballades gracieusement composées».
Mais parmi eux quelques-uns sont hors de pair; ce sont ceux qui écrivent les «vers» parfaits, les belles poésies didactiques : ceux-là ont la «maîtrise du souverain trouver», de la poésie parfaite ; ils porteront un nom en rapport avec leur talent : don doctor de trobar, seigneur docteur en poésie. »

 


Louis Marette dans Les Huniers avec Dédé Trigano et Tintin Bonrepaux

 

On ne le voit plus sur les photos, le Marette de Mazères. Joue-t-il à cache-tampon? En tous cas, on le verra en compagnie de Jean-Pierre Bel vendredi prochain pour l’inauguration du nouveau complexe (ou concept a dit Radio-Mazères…) sportif. Et il a intérêt de faire bonne figure, le Marette, sinon on l’arrange pour la postérité!

louis_marette_enceinte

Enfin, le voilà, ce chapitre II des Huniers! Et le III est en cours de route… avec la Présidente en vedette…

[Lire Les Huniers, chap. II, dans la RAL,M – la revue littéraire de Mazères et des environs]

louis_marette_honneur

 


Les Huniers – Chapitre premier – Cahuzac, Sarkozy, même combat !

 


Quoi ! Le chapitre premier ! Eh oui ! Avec un Marette qui a envie de pisser après le verre de l’amitié ! Mais à la fin du chapitre. En attendant ce bon moment, il faut lire le reste qui est avant ! Cliquez sur l’image pour lire ce nouvel publié dans la revue littéraire de Mazères.

cahuzac_sarkozy

À bientôt pour le deuxième chapitre dans l’auberge de la Liberté du mont Valier !

 


Les Huniers – Prologue des aventures de l’âne Mazette et du canasson Cantgetno

 

Comme promis, voici Les Huniers, suite des aventures de l’âne Mazette et du canasson Cantgetno, mais cette fois sur le mode romanesque.

Dans ce Prologue, le narrateur, Rogerius, nous conte :

Comment je rencontrai Sancho Panza sur le mont Valier et pourquoi – Notre conversation – L’apparition de don Quichotte – Les proverbes sur le temps cher à Marcel Proust – Comment, après avoir été sermonné par don Quichotte, je m’endormis sur l’herbe, mes deux nouveaux compagnons ayant disparu, ne laissant que la trace de l’âne. Du rêve que j’eus pendant ce sommeil inexplicable. Remarques sur le rêve en général et non sur celui-ci en particulier. Comment je fus réveillé et en quel endroit de ce monde en marche – Dialogue avec une marionnette – Identité du marionnettiste – Déception causée par un cheval. Comment le képi du Maréchal, sorti on ne sait comment de mon rêve, me tomba entre les mains – Tentative d’explication de ce phénomène extraordinaire – Explications moins hypothétiques de Ginés. L’équipage que nous formions sur le Chemin de la Liberté – L’auberge en vue – Problème de mécanique. Descente, non point aux enfers, mais à la limite de la raison.

Cliquez sur l’image pour lire ce prologue dans les pages de la RAL,M, la revue d’art, de littérature et de musique de Mazères !

louis_marette_boire


Les Huniers – Lundi prochain ! Avec Marette et Trigano en croisade !

 

ANNONCE

 

Après la scène mazérienne, où s’est jouée la farce Mazette et Cantgetno, 20 actes de bonne humeur et de chansons, la suite des aventures de l’âne Mazette et du canasson Cantgetno sera publiée ici-même.

Dès lundi prochain, le Prologue de cette saga mazérienne introduira le fameux képi du Maréchal dans de bien troublantes circonstances. À ne pas manquer !

Nous ignorons pour l’instant quand aura lieu le procès en diffamation, mais, dans cette perspective, nous avons envoyé la dernière édition du Petit Robert au greffe du TGI de Foix qui, n’en doutons pas, saura le transmettre à ses juges…

quijote_en_francia