Louis Marette et Jean-Louis Bousquet en érection municipale

 

ean-louis_bousquet_nuisible

Comme le correspondant mazèrien de la Dépêche du Midi nous le donne à voir, Jean-Louis Bousquet a changé de pull.

Mais il a conservé sa casquette.

L’information est d’une importance capitale pour les animaux de la République.

 

Mais ce qui compte dans cet article, c’est l’hypertexte. Le voici :

 

Souvenons-nous que Jean-Louis Bousquet, dans un précédent article du même quotidien, déclarait haut et fort être moins con que les autres parce qu’il ne faisait aucun lien entre l’amour que les animaux lui inspirent et le désir de les tuer qui ravage ses relations animales.

Cette fois, ce sont les indésirables… euh… les nuisibles qui vont être reproduits, mais pas à l’identique, si toutefois l’article du correspondant de la Dépêche est écrit dans la langue de Molière (On se demande où ils ont été le dé-pêcher celui-là).

Les propriétaires de chiens sont menacés de graves sanctions si leurs animaux, qu’ils aiment moins connement que ceux que Jean-Louis Bousquet tue en les aimant, se mettent à chasser à la place des chasseurs qui ne sont pas des chiens selon les valeurs républicaines, mais ont le droit et l’honneur de l’être s’ils ont envie d’aboyer selon leurs règles au détriment de la liberté des autres.

Mazères se doit d’être un exemple en matière de connerie municipale… à moins que la responsabilité de cette connerie ne doive être attribuée à un zombie de la correspondance municipale inspirée par un certain Louis Marette dont nous aurons l’occasion de parler, car lui aussi fait chanter les petits oiseaux qu’il aime beaucoup et qu’il tue avec la même passion de la vie sexuelle, une bouteille dans la main, soigneusement lubrifiée, et un système grossissant dans l’autre (du genre loupe).

Tout un programme. Que la jeunesse se le dise !

La technologie et la pharmacopée sont au service des oiseaux, surtout s’ils sont petits. Pour ceux qui battent de l’aile, lisez la Dépêche de Mazères : Érection garantie.

 

louis_marette_pipi

 

louis_marette_viol

 


Le Mouvement Contre Marette (MCM) entre en religion

 

Louis Marette et Jean-Louis Bousquet ne sont pas contents.

Nous non plus.

Louis Marette ne se voyait pas du tout en Rambo :

Louis Marette en loubard de la chasse

Voici l’explication :

On avait pensé à Mahomet, vu que Louis Marette a des comportements intégristes.

Seulement voilà, la religion interdit de reproduire et même de produire le prophète.

Et nous, on respecte la religion. On n’est pas comme ceux qui encouragent la bénédiction des chiens sur la place publique de Mazères.

Ce qui a donné ça :

.

C’est-à-dire rien.

Du coup, l’idée de Rambo nous est venue et on a trouvé ça chouette. Vous aussi, amis lecteurs, et c’est tant mieux ! La religion est sauve.

 

Et puis Jean-Louis Bousquet, qui ne nous intéressait pas vraiment vu qu’il ne contient rien, un peu comme si on l’avait vidé, Jean-Louis Bousquet s’est énervé parce que notre illustrateur l’a caricaturé en chienchien avec nœud papillon.

Jean-louis-Bousquet

Il était tellement énervé qu’il a rattrappé Louis Marette sur le chemin de la gendarmerie de Saverdun, comme il est dit plus haut.

Nous, on a voulu lui faire plaisir en lui permettant de rentrer dans le même costume que Louis Marette. On a cru faire bien, quoi ! Et bien non ! Jean-Louis Bousquet n’est toujours pas content !

 

On avait pensé à ça :

Mais cette image n’était pas vraiment parlante… parce qu’il fallait la commenter, ou même pire l’expliquer, ce qui est toujours mauvais pour une image.

Le derrière ici représenté n’est pas Jean-Louis Bousquet (pas de référence à la vie privée, c’est la règle !). En fait, il ne se passe rien, si vous voyez ce qu’on veut dire… On attend. On a même l’impression qu’on va attendre jusqu’à la saint Glinglin qu’il se passe quelque chose avec ce mec!

Alors, comme on ne veut pas le décevoir en l’obligeant à commenter nos images en présence d’un gendarme, et que son désir de coller à Louis Marette est plus fort que tout, on a pensé à Aïcha :

.

Sans commentaires…

 


Marette et Bousquet font des petits !

 


Jean-Louis Bousquet n’est pas content du tout de ça :


Jean-louis-Bousquet

Nous non plus !

Nous lui adressons une nouvelle proposition :


Jean-Louis Bousquet

Comme il veut être calife à la place du calife, et que l’habit fait le moine, il ressemble désormais à ça :


Louis Marette

Et c’est dans cet accoutrement que les deux compères s’en sont allés porter plainte dans les bureaux de la gendarmerie de Saverdun :



Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants*.

* Conclusion symbolique, car tout le monde sait que deux hommes ne peuvent pas avoir d’enfants ensemble. À moins d’un miracle… ce qui est toujours possible si on y croit.

« À Mazères, souriez !
Vous êtes filmé ! »

Rappelons à ces messieurs que nous sommes en France, comme l’indique le drapeau derrière eux, et non pas dans un autre… âge.