Louis Marette et le miracle du bénitier

Chaque été, Louis Marette, maire de Mazères, préside le moment suprême de sa gloire : la Fête du Chien.

N’allez pas croire qu’il s’y connaît en chien.

Tout ce qu’il sait du chien, c’est que c’est bien utile pour chasser les animaux.

En conséquence, cette glorieuse fête ne rend aucun hommage aux autres catégories de chiens, sans doute parce qu’ils n’ont pas d’importance : chiens de sauvetage, d’aveugle, etc.

Cette fête est en vérité celle de la chasse.

Ce détournement d’intitulé et de fonds ne passe pas inaperçu.

À la droite de Louis Marette, Jean-Louis Bousquet, 5ème adjoint responsable de la Commission Développement durable et Environnement, l’accompagne dans cette exhibition digne de l’Almanach.

Le regard en coin, cauteleux et presque discret, il se sent, en tant que chasseur de moineaux, « attaqué de toute part » par des hordes d’ennemis de la chasse.

À la gauche de Louis Marette, un curé.

Le goupillon à la main, il le branle.

Chiens de Louis Marette

Chiens de Louis Marette

Que se passe-t-il ?

Sommes-nous en France ou dans un rêve érotique de ces trois orgiaques canins ?

Voici que le goupillon projette des gouttes sur les chiens.

Que l’Église de France s’adonne à des pratiques sectaires qui l’éloigne toujours plus du statut des religions n’est pas le sujet de cet article.

Nous aurions pu en écrire long sur ce sujet.

Mais un événement imprévu nous contraint à faire court.

Car des gouttes sont tombées sur Louis Marette, maire de Mazères.

Tirant la langue et prononçant des paroles alors que ce n’était pas à lui de parler, son état stationnaire s’est empiré d’un coup comme en témoigne ce cliché pris sur le vif.

Louis Marette et le miracle du bénitier

Louis Marette et le miracle du bénitier

La grâce l’a-t-elle touché ?

Un chien est-il en train de l’embêter ?

Ou est-ce le curé profitant de l’ampleur de sa soutane ?

Ou Bousquet qui a le sens de la discrétion bien placé ?

En tout cas, les chiens ont fini par se taire.

Et tard dans la nuit, Louis Marette racontait encore des histoires sur le « miracle du bénitier », car quand il était petit, il est tombé dedans.

Publicités


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s